Quand partir ?

Oman est une destination qui se découvre idéalement d’octobre à avril

températures idéales de novembre à mars dans l’ensemble du pays : 25 à 30°C dans la journée ; 15 à 20° la nuit ; compter 5 à 10° de moins en altitude. C'est aussi la haute saison touristique : pensez à programmer votre voyage 5-6 mois à l'avance.
 températures plus chaudes dans la journée en octobre et mars/avril, mais tout à fait respirable ! 

Quelques astuces pour bien choisir la période où vous voyagerez :

Soleil d'hiver
Soleil, ciel bleu et chaleur d’Arabie font d'Oman une destination idéale en hiver.
A cette période les nuits sont fraîches en montagne (les températures peuvent frôler 0°C), mais le soleil fait rapidement remonter le thermomètre pour atteindre 30°C dans la journée.
Si les pluies sont rares à Oman, de fortes averses sporadiques peuvent survenir dans les plaines côtières pendant la période de janvier à mars. La prudence s’impose alors dans les wadis : les eaux peuvent monter soudainement. Il peut aussi pleuvoir dans le désert !
En décembre et janvier, la mer peut être fraîche les jours de vent dans la région de Mascate.

Ne pas manquer le Jabal Al Akhdar au printemps et en automne
Voyager à Oman au printemps et en automne est très agréable et permet de découvrir certaines régions sous un autre visage ! 
Dès le mois de mars jusqu’à début mai, les vergers des monts du Jabal Al Akhdar sont en fleurs. Les petits villages en terrasse du plateau de Sayq offrent alors des balades enchanteresses au milieu des senteurs de milliers de rosiers.
Il règne une intense activité autour des villages au moment de la cueillette des pétales de roses, distillés sur place. Et c’est l’occasion de sympathiques rencontres avec les habitants ! A partir d’avril démarrent les premières récoltes fruitières d’arbousiers et abricots. 
En septembre et octobre, la récolte des grenades bat son plein : le Jabal Akhdar offre de délicieuses balades au cœur de la vie rurale des petits villages traditionnels, dans une ambiance d’un autre temps. 

Quand aller dans le Dhofar ?
Le climat du Dhofar est très différent du reste du pays. 
Les pluies de mousson arrivent en juin ; jusqu’en août, le taux d’humidité est très élevé avec des précipitations importantes (c’est aussi une période de haute saison tarifaire car les voisins du Golfe et les habitants de Mascate s’y réfugient pendant la canicule estivale). La mer est démontée et la baignade déconseillée (sous la responsabilité des baigneurs du 15 mai au 15 octobre). La région se métamorphose en une véritable oasis tropicale, unique en Arabie : très dépaysant pour les habitants du Golfe, mais beaucoup moins pour nous Européens ! 
A partir de septembre la découverte de la région est agréable, mais mieux vaut attendre la mi-octobre pour profiter de la mer. 

Peut-on visiter Oman en été ?
Pendant notre été, il fait très chaud dans la zone côtière (40 à 48°C) et le taux d’hygrométrie est élevé, ce qui rend l’air suffocant : on ne se sent bien que dans les lieux climatisés ! 
La plupart des campements du désert sont fermés en été.
A l’intérieur du pays le climat est très sec. Les températures sont alors plus supportables en montagne. On ne profite cependant pas du pays à sa juste valeur à cette période, car le soleil rend les visites pénibles.

Et pendant le Ramadan ?
Cette période est à éviter : tout s’arrête dans la journée ! Les petits restaurants locaux (en dehors des hôtels), boutiques, souks, banques, administrations sont fermés et n’ouvrent qu’à la tombée de la nuit. Et il est interdit de boire et manger en public pendant la journée.

Pendant les week-ends omanais
Les Omanais manifestent beaucoup d’intérêt pour les visites culturelles. Ils aiment pique-niquer en famille ; le camping sauvage est autorisé et largement pratiqué par les familles omanaises. Le vendredi et le samedi (week-end omanais), beaucoup délaissent la capitale pour des excursions dans le pays. Certains sites touristiques prisés des Omanais (Nakhl, Wadi Bani Khaled) et certaines plages se transforment alors en lieu de villégiature et de pique-nique avec les cousins, les oncles, les grands-mères et des ribambelles d’enfants… et la capitale devient étrangement déserte !
Ces sites s’apprécient certes davantage dans la quiétude… Prenez les choses du bon côté et vivez ces moments comme une véritable expérience humaine ! C’est l’occasion d’entrer facilement en contact avec les Omanais et de découvrir leur grande gentillesse et leur curiosité envers les étrangers.
Bien que les Omanais apportent un soin particulier à la propreté des lieux publics, certains sites sont pollués en fin de week-end ou de vacances omanaises.
Les Omanais prennent des congés autour de l'Eid Al Adha et de l'Eid Al Fitr. Les habitants de Mascate rentrent alors dans leur village. Pour le voyageur, c'est l'occasion d'assister à l'effervescence des préparatifs. Il convient de réserver les hôtels longtemps à l'avance si vous voyagez pendant ces périodes.